Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire liée à l’âge est la cause principale de diminution sévère de la vision chez les personnes âgées de plus de 65 ans. DMLA est une maladie chronique qui détruit progressivement la macula, partie la plus sensible de la rétine, située au centre du fond de l’œil. La rétine est une couche photosensible qui capte les images, comme le film d’un appareil photo. La DMLA altère la vision centrale ; l’œil ne voit progressivement plus que la périphérie de l’image.

Plusieurs facteurs de risques sont identifiés et favorisent l’apparition de la DMLA. Le premier facteur, inévitable, c’est l’âge. En effet, la maladie suit le vieillissement des cellules photosensibles de la macula. Le deuxième facteur de risque est la génétique. La génétique joue un rôle plus important qu'on ne le pensait, en particulier chez les jeunes patients. En effet, le développement de la DMLA est quatre fois plus fréquent chez les personnes dont un parent ou un membre de la famille est déjà atteint par la maladie. Le tabagisme est le facteur de risque le plus systématiquement associé à la DMLA. Les fumeurs actuels sont exposés à un risque de DMLA deux à trois fois plus élevé que les non-fumeurs et ce risque augmente avec l'intensité du tabagisme.

Les types de DMLA

Il existe deux types de DMLA : la forme sèche et la forme humide.

  • La forme sèche est la plus répandue. Les tissus délicats de la macula s’amincissent et ne fonctionnent plus correctement. Elle est généralement de progression lente.
  • La forme humide est caractérisée par la croissance de vaisseaux sanguins anormaux derrière la macula, ce qui la déforme comme les racines d’un arbre déforment une route par exemple.

Symptômes DMLA

  • Perte progressive de la vision
  • Sensibilité à la lumière
  • Déformation visuelles.
  • Perception d’une tâche

Facteurs de risque

  • L’âge
  • Le tabagisme
  • L’exposition solaire (UV) sans protection
  • Des facteurs génétiques
  • Acides gras saturés et surpoids

Examens Diagnostiques de la DMLA

Afin de diagnostiquer cette pathologie, une série d'examens doit être réalisée :

  • Test de l’acuité visuelle (vision)
  • Test de la grille d’Amsler
  • Examen du fond d'œil par l'ophtalmologue
  • Photographie du fond d'œil
  • Champ visuel
  • OCT et OCT-Angiographie
  • Angiographie avec produit de contraste
  • Electrorétinographie

Tous ces examens sont réalisés dans nos centres Swiss Visio puis analysés par nos spécialistes de la rétine. Ils permettront ensuite le choix d'un traitement adapté à chacun.

Traitement DMLA

Il est important de dépister la maladie le plus tôt possible afin de limiter sa progression et ainsi préserver la vision. Dès les premiers signes de troubles visuels, contactez votre ophtalmologue.

Il n'existe à ce jour aucun traitement pour la forme sèche. Certains compléments alimentaires et antioxidants à dosage précis tels que la vitamine C, le zinc, ou la vitamine E permettent de ralentir la progression de la maladie. Toutefois, de nombreux traitements innovants sont en phase de développement.

La forme humide nécessite un traitement immédiat pour ralentir la maladie et stabiliser ou améliorer l'acuité visuelle. Il s’agit d’injections répétées de protéines thérapeutiques (anti-VEGF). Il existe également un traitement par photocoagulation au laser, qui consiste à cicatriser un tissu par le biais d’une brûlure thérapeutique au laser, ou par photothérapie dynamique.

Symptômes DLMA

Perte progressive de la vision, sensibilité à la lumière, douleurs, picotements, larmoiements, vision double, déformation visuelles, perception d’une tache